François Hollande et l’antisémitisme des «Français de souche» …

A l’occasion du 30e dîner annuel du CRIF, le chef de l’État s’est exprimé au sujet de la profanation du cimetière juif de Sarre-Union (des centaines de tombes saccagées, un acte antisémite d’une violence inouïe), il a déclaré: «J’étais également la semaine dernière à Sarre-Union dans ce cimetière dévasté par de jeunes lycéens, Français de souche, comme on dit, ignorant au point de ne pas avoir vu les écritures en hébreux»..

Français de souche? Une expression «extrême droite» volontairement employée pour mettre en lumière l’antisémitisme qui sévit chez cette couche de la population «originaire de la région» comme l’écrivait la presse constatant que les coupables de cette abjection «c’était pas des arabes de banlieue» mais des «français de souche comme on dit». Le terme n’est pas approprié comme je l’écrivais dans un billet (ci-dessous), il est ici utilisé non pas en terme d’appropriation-valorisation comme l’avait fait très maladroitement Manuel Valls avec son islamofascisme,  mais pour mettre en évidence la responsabilité de ceux-là même qui l’utilisent comme étendard  d’un marqueur social, vecteur d’une prétendue probité sans tache qui les distinguerait des autres, les de-fraîche-date, c’est la lecture qu’il faut en faire. D’ailleurs, comme moi, d’illustres personnages ont eu recours à ce principe du contre-pied pour retourner des vilénies contre leurs auteurs, on peut citer Aimé Césaire avec son «Nègre je suis Nègre je resterais, et le nègre vous emmerde!»), ou MalcomX à qui j’emprunte souvent le désormais «Je suis un nègre des champs»). Caeteris paribus.

Lire: «Français de couche» je suis et j’emmerde Eric Zemmour

Pour l’avenir, je pense qu’il est (peut être) temps de définir un nouveau concept pour compléter le nouveau lexique des strates de la population françaises. Nous avons dans le langage courant toute une pléiade d’expressions d’origine contrôlées: les musulmans de France, les juifs de France, les noirs de France, les chrétiens d’Orient Euh.. de France, etc., manque à l’appel une importante partie de la population qu’on a du mal à définir dans ce tableau d’identification de la République, une population «victime de racisme anti-blanc» comme le clamait Jean-François Copé dans sa période «pain au chocolat». Pour rester dans ce (mauvais) marqueur ColorMeFrance, je suggère qu’on les nomme… «blancs de France», n‘en déplaise à Eric Zemmour. Dans l’attente d’un retour à l’équilibre où l’on désignerait tous les enfants de la république par le seul qualificatif de «français», dans l’attente de cette joyeuse utopie qui mettra certainement du temps à venir, qu’il plaise à cette modeste assemblée d’adopter l’imbécile expression de « blancs de France », je vous remercie.

L’antisémitisme est un fléau qui gangrène la société française, une plaie sociale visible chez tous les .de France, sans exception.

Lire:"Français de souche": pourquoi cette polémique n'a pas de sens

Édit: Je vous conseille l’excellent papier de Bruno Roger-Petit dans Challenges.fr, il revient sur ce procès infondé fait à François Hollande (lien ci-dessus).

(…)

Publicités

11 réflexions au sujet de « François Hollande et l’antisémitisme des «Français de souche» … »

  1. J’aime bien ce principe du contrepied. Qu’il est bon ce FH. Vulgariser une expression qui se voulait raciste, c’est un peu arrosé l’arroseur.
    Corto a déjà anticipé ce point car il ignorait qu’ils étaient des abrutis de souche mais il savait déjà qu’ils étaient d’extrême gauche, soi disant des antifa….

    J'aime

    1. C’est la nouvelle ligne des fachos-antisemiites . « ils sont comme nous! Ah non, on va dire que ce sont de sales gôchistes!». Je pense que, Ne pas être choqué par l’antisémitisme des siens, c’est encourager l’antisémitisme .

      C’est une honte.

      Aimé par 1 personne

  2. ..trop fatigué hier soir pour dire: « joli papier »
    – grosse fatigue alors ?!
    en résumé (tellement à dire): ça devient very compliqué, je trouve !
    tel un concours de sémantique, rhétorique, atticisme, verbiage..
    lallation (babillage enfantin) lambdacisme (défaut de prononciation) alors même qu’il parait.. les gens
    /on ne dit plus ‘les personnes’ ? mais les ‘individus’, comme la police..?
    les-gens donc, savent de moins en moins lire-écrire, s’exprimer.. il parait
    alors pour simplifier (leur simplifier la vie ?)
    maintenant on dira: « individu de color originellement d’Afrique (comme nous tous ? aïe: égarement) néanmoins vivant et habitant ici » (en fais-je trop ?)
    où ça ici ? ben là, aux USA
    = Un Américain

    vin diou & bobiyé (qui veut dire quoi.. bobiyé ? copain-bonnard ? c’est ça.. au moins je m’intéresse ..héhé..)
    est-ce si difficil/compliqué à dire..
    je sais, qqls personnes ont (déjà) entrainé qqls autres individus à-dire..
    disons à traiter le boulot du balayeur sourd, de:
    – la technique de surface est mal entendante
    (« eh le black, là t’as oublié une poussière »/et dans ton œil, un pain ça te va..)

    .. tu m’étonnes que l’alphabétisation des-masses-d’individus n’est pas des masses sur des bons rails /du plomb dans l’aile
    tant qu’on peut dire (et comprendre !?) « morts aux cons ! »
    y a de l’espoir..
    bon, j’me suis bien dispersé, mais pas fourvoyé, hein..
    je reviens ! me v’là !
    comme ervé je suis.. sauf pour la souche..
    je suis gaulois. Point. Fils d’helvète et d’allobroge
    comme tel, je râle mais ne me plains pas, aussi que le sale con (celui à l’option malodorante) ne fasse pas chier mes copains (parce que j’en ai !) surtout le camarade, car comme nous le savons tous (enfin, ceux qui savent lire..) n’a ni parti ni color*
    et je tiens à leur parfum !

    *le camarade, je sais pas, mais ma femme a une Peugeot rouge, la mienne est grise; elle, a des pneus neige (pratique en hiver) j’dois faire ma courroie de distribution (et changer de plaquettes): la gueule et mon interprétation du parti des colors

    ps (souche ?) à ceux, pour ceux à qui la Terre est plate -tiens, y a un naze (ou nez de bœuf si tu préfères) même qu’il a dit: « elle ne tourne pas ! »
    lui est carrément-rond (…) qu’il arrête de boire ! (et 1 conseil, un !)
    ou qu’ils se mettent d’accord (cé pas gagné !)

    oui, Dieu si tu m’entends (je connais la réponse) au lieu de glander le vendredi, ou le samedi (ch’ais plus) enfin, d’mettre le shabbat en dimanche..
    3 jours de prière quand même, un par mono-déiste day ? la mère Aubry (35 hrs) n’a rien inventé.. où en étais-je..
    Dieu ! ça va pas mon gars, t’a oublié d’y arrimer ! (souche) de boulonner de la brebis égarée ! ça vole dans tous les coins !
    car franchement, t’es d’accord, si elle était plate et pas-tourner, ils tomberaient dans le vide.. et ça! ..serait bonnard..

    pas ingrat, pas l’genre de la casa: merci pour le Soleil

    Aimé par 1 personne

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s