Trappes: Les « veilleurs » de banlieue…

Les veilleurs de banlieueBillet mauvaise foi. En France, la mauvaise foi est devenue franchise et s’exporte, c’est nouveau.  Sous le prisme des événements de Trappes, de nouvelles convergences dans la société française se font jour. Ce texte devrait satisfaire tout le monde, ou pas. On commence.

Après le réveil raté de Brétigny-sur-Orge, la banlieue sort de son sommeil à Trappes sous les applaudissements de la presse unanime. Les cousins des quartiers chics de Paris sont en extase  » les renforts sont arrivés! Ils vont prendre la relève! On va pouvoir partir en vacances à Rio, Gloire! « . Oui, les veilleurs de banlieue sont dans la place, prêts à rejoindre le grand cortège de la contestation sociale savamment orchestrée par les « veilleurs » canal historique, de la ManifPourTous, jusque là seuls aux avant-postes..

La fraternelle des veilleurs, cette nouvelle franchise désormais bien ancrée de notre société, prône le retour à des valeurs religieuses pour mieux la structurer, c’est con. Face à l’hérésie du monde actuel disent-ils, la foi prime sur les lois de la République. Une curieuse convergence d’idées a vu le jour entre ces deux fractions pourtant rivales. Ensemble, ils ont fêté le sacre du PSG au Trocadéro avec faste, signe avant-coureur d’une radicalisation naissante, structurée par la frange intégriste du réseau « Civitas-De Bourges« , juste après l’adoption de la loi Mariage Pour Tous par l’Assemblée nationale et le Sénat, puis sa validation par le Conseil constitutionnel.

Retranchés dans des bornes étroites d’un extrémisme sans précédents, ils se sont érigés en « prisonnier politique« , en « défenseurs de je ne sais quelle connerie« , en « résistant à rien » avec le concours irréfléchi d’une droite décomplexée et d’une certaine presse très à cheval sur ces « valeurs actuelles« . Les veilleurs étaient nés, la contestation publique actée, la brèche ouverte, l’effet contagion sur les rails. Le temps de latence s’est écoulé…

Des invalides à TrappesDes invalides à Trappes, le même destin.

C’est à Trappes que le « VeilleurConnecting-People » a vu le jour, avec l’entrée en lice des « veilleurs de banlieue« . Ne pas se saisir d’une telle perche aurait été irresponsable. Il faut préciser que ces derniers ne s’identifient pas comme des « veilleurs« , mais les similitudes sont d’une telle évidence que ce qualificatif n’est pas usurpé, n’en déplaise aux veilleurs canal historique.  En effet, le format établi par la mouvance « catholique » est très bien assimilé par les Thénardier de banlieue, toujours aux aguets et très réactifs à chaque opportunité.

Ils partagent la même philosophie de vie.

1. Se croire au dessus des lois avec un irrespect manifeste vis à vis des forces de l’ordre. Le dictionnaire du veilleur est très riche en la matière: Etat-policier, Dictature, Rébellion,  « On ne lâche rien« , « On nique tout« .Etc.

2. Se baser sur des convictions religieuses pour définir une nouvelle hygiène de vie (Postures vestimentaires, Prières de rue, etc). les « veilleurs de banlieue » devant le commissariat de police de Trappes, symbolise ce mimétisme…

3. Faire face à l’autorité pour une  morale qui ne s’imprime plus sur le papier à en tête de la république. L’imprimante Code civil est hors réseau, les drivers sont à réinstaller, les cartouches rechargeables à sec, les serveurs des données ont souffert de l’absence de maintenance ces dernières années, la faute à la crise.

Le « veilleur de banlieue » a sa propre spécificité. Femme, elle se voile par respect ou par obligation. Homme, il se méfie du Barbier (et de Christophe) qui souvent copie lepoint.con. Jeune, il brule voitures et poubelles pour lutter contre la fraicheur de ces longues nuits d’été. De banlieue ou des beaux quartiers, seul ou en bande organisée, le veilleur adore  les troubles à l’ordre public, les manifestations non autorisées, rêve de Liberté pour faire ce qu’il veut sans se soucier des conséquences, dénonce ad libitum la répression policière, la discrimination, la double peine et les incarcérations abusives. Le veilleur est un irresponsable volontaire.

Le veilleur prône l’intolérance et rêve d’une société à haute valeur spirituelle. Problème, la République rêvée des veilleurs catholiques n’est pas celle des veilleurs de banlieue malgré les nombreux points de convergence. Comme des supporteurs d’un même club de foot, les Meilleurs-ennemis-de-France se copie-collent, s’étripent avec joie,  chantent,  partagent cantiques et versets loin des sonates de la Marseillaise…

On peut donc affirmer sans se tromper que « Les veilleurs naissent libres et égaux en France. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur leurs conneries communes ». Oui, il est venu le temps des Cathédrales, la France a changé, la banlieue s’intègre. Mutatis mutandis, elle aussi veille.

La nuit sera longue.

Fait.

Publicités

42 réflexions au sujet de « Trappes: Les « veilleurs » de banlieue… »

      1. …c’est en lisant votre billet que cela m’ai venu à l’esprit, alors j’ai écrit sans trop réfléchir, instinctivement !!
        Dans mon esprit il y a eut une corrélation entre les intolérances violentes du KKK et les comportements des veilleurs  » irresponsables volontaires  » !!
        Je me trompe ?

        J'aime

  1.  »Ils partagent cantiques et versets loin des sonates de la marseillaise…. »
    J’avais cru lire  »loin des sourates de la marseillaise »
    Car c’est un peu pareil, non ?
    Il y a beaucoup de religiosité dans les incantations républicaines
    Il n’y a même que ça

    J'aime

          1. Ce n’est pas mon avis. Comparer des jeunes gens majoritairement pacifiques et respectueux de la loi qui manifestent leurs convictions, fussent-elle différentes des tiennes et des miennes, avec les jeunes casseurs de Trappes, c’est grossier, pour rester poli.

            J'aime

  2. Contrairement aux manifs anti marriage gay, les manifestations arabo islamistes de banlieue sont violentes et sont plutôt des émeutes anti France, de délinquences et de vandalismes que de paisibles manifestations de citoyens civilisés.

    J'aime

    1. Je ne fais pas de distinguo entre les cons de banlieue et ceux des troubles de Paris (Trocadéro, Invalides etc..). Sur l’échelle de la connerie, je les situe sur le même point.

      Les lois de la République ne peuvent souffrir d’une dérogation liée aux origines. Trouble à l’ordre public, matraquage de la police aux invalides et à Trappes, port du voile et des cagoules, setting devant la police, voitures brulées et Prières de rue dans les deux cas, etc….

      Civilisés?

      Les mêmes conneries, les mêmes habitudes, comme des cousins germains, vous ne respectez rien, pareil.

      J'aime

  3. Si on devait faire une comparaison objective, on prendrait en considération les casiers judiciaires des veilleurs de Trappes et de ceux qui se réclament du Catholicisme. On verrait qu’on n’a pas affaire aux mêmes personnes.
    D’un côté on respecte les gens, et de l’autre « on nique tout ».

    Il n’y a aucune ressemblance objective qui tienne entre ces 2 groupes. Ceci dit, en dehors de tout parti pris, pour la forme, pour l’exercice de la langue Française, la comparaison n’est pas inintéressante.

    Votre conclusion, si vous aviez été objectif, aurait été de distinguer formellement ces deux groupes. J’ai comme l’impression que vous avez rédigé ce billet davantage pour répondre aux blogs de droite, pour les emmerder un coup, que pour dresser une analyse objective.

    Moi le premier je suis tombé dans le panneau et vous ai mis un petit commentaire pourri juste au-dessus.

    J'aime

  4. Texte non crédible.
    L’auteur ferait mieux de faire un tour soit à Trappes soit à une Veillée pour se rendre compte de la différence.

    J'aime

    1. Commentaire non crédible
      Que les veilleurs canal historique fassent un tour à Trappes pour une nouvelle veillée « on ne lâche rien » pour se rendre compte des similitudes. Ils seront très bien accueilli par les cons de « on nique tout« …

      J'aime

  5. Les militants manifpourtous sont souvent décrits commes des fachos, donc en comparant les défavorisés de cité à des fachos tu fais fausse route , et tu fais de l islamophobie. Ce qui est regrettable . D un côté des nazillons de l autre des jeunes un peu paumés. Et puis si ils n avait pas eu l exemple des manif pour tous ils n auraient pas eu cette tentation , donc je te trouve injuste avec les banlieusards , ils ont été entraînés par les veilleurs canal historique ( 2 mois d histoire c est considérable. Et nos villes sont célèbres depuis au moins.fouu. 15 jours pour l insécurité crée par nos homophobes….. ) alors que tout allait tellement bien avant …. Aaah. Ces veilleurs. Quel chienlit alors .

    J'aime

  6. Je suis, comme tant d’autres, tout à fait choqué par cette condamnation disproportionnée. On sent bien que des « autorités » déstabilisées et faibles ont voulu faire un exemple pour casser la contestation contre une nouvelle loi défiant le bon sens et qui divise les français. De manière générale j’admire l’action pacifique des veilleurs comme toi. Bien évidemment la loi Taubira est totalement inacceptable pour beaucoup, voir pour la majorité des français. Elle fait énormément de tort aux homosexuels eux même. Et que ceux qui disent le contraire acceptent le référendum sur la question demandé par des centaines de milliers de citoyens. J’ai assisté quelquefois à une ou deux « veillées » et j’ai pu me rendre compte par moi même de leur intelligence de leur beauté et de leur calme, alors certains groupes de « pouvoir » colportaient la désinformation et les critiques. Nicolas je sais que tu es pacifique même s’ils disent le contraire parce que tu réagis comme un jeune et selon ta conscience. Moi qui suis déjà vieux je comprends parfaitement ce que tu défends et j’admire l’engagement non violent des jeunes comme toi. Mais les autorités actuelles te font lourdement payer ton engagement. Merci Nicolas, à nous les vieux tu donnes un coup de jeune et beaucoup d’espoir!

    J'aime

  7. « La confiance des citoyens dans l’Europe n’a jamais été aussi basse », assure en une The Guardian dans son édition du 25 avril. Un sondage réalisé fin 2012 montre en effet la flambée de l’euroscepticisme, « avivée par la crise de la dette ». Des pays traditionnellement très pro-européens comme l’Espagne, l’Italie ou l’Allemagne connaissent un « déclin vertigineux » de la confiance de leurs citoyens dans l’Union européenne (UE). La chute de confiance la plus spectaculaire s’est produite en Espagne avec 72 % des habitants qui « tendent à ne plus croire en l’Europe », contre seulement 20 % qui y adhèrent encore. En France, ce manque de confiance est passé de 47 % en 2007 à 61 % en 2012. Les chiffres fournis par Euro baromètre soulèvent des questions fondamentales sur la légitimité démocratique de l’UE !

    J'aime

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s